Témoignage de Laure Jabrane – Semaine du 8 aout 2016 Dauphins et Apnée delphinienne

Sataya mon amour,

Depuis que nous nous sommes dit au revoir je pense à toi non comme un paradis perdu mais comme à un cœur que j’entends battre en moi et cette métamorphose ouvre mes journées et berce mes nuits, fait dérailler mes vieilles habitudes et me fait pousser des cris de joie et semer de la musique partout où je passe avec toi. Avec Said nous allons à la piscine chaque semaine et chaque heure que nous vivons triste, gaie, morne, joyeuse est éclairée par l’élan qui nous ramènera vers toi l’été prochain…

Laure

Cette entrée a été publiée dans Témoignages. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.